Reconversion & légitimité : comment trouver sa place

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de ne pas te sentir à ta place ? Comme si tu n’étais pas à la hauteur de la tâche et que les autres allaient s’en rendre compte tôt ou tard ? (plutôt tôt que tard d’ailleurs et tu stresses de te faire démasquer).

Si oui, bonne nouvelle ! Tu es comme 70% de l’humanité 😄.

Ça s’appelle avoir des soucis de légitimité. Ça nous pourrie la vie et nous empêche d’avancer.

Surtout dans des périodes de reconversion professionnelle où on souhaite changer sa vie, et d’autant plus si la vie en question appartient à une femme. Or, il me semble que tu es une femme et que tu aspires à un renouveau professionnel 😏 Check and check.

La légitimité, c’est quoi ?

LÉGITIMITÉ n.f. Actions que l’on s’autorise à faire correspondant à des règles établies sur une thématique donnée.

Nous voilà bien avancées.

Et c’est maintenant que Bridget Jones entre dans le game.

Au cas où tu n’aurais ni lu ni vu Bridget Jones’s Diary (sorti en 2001. Déjà 20 ans…😱 ça ne rajeunit personne), voici le condensé de la scène en question : Bridget Jones est invitée à une garden party dont le dress code est de venir déguisé. Sauf qu’il y a eu un léger changement de plan, et le dress code était finalement… aucun dress code, si ce n’est celui d’une garden party à l’anglaise, très chic. Bridget ainsi que quelques autres invités n’ont pas été prévenus. Elle se pointe donc déguisée en lapine de Playboy. Au début en confiance, elle déchante vite quand elle se rend compte du malentendu.

Le parallèle est un peu décalé, je sais, mais il a le mérite d’expliciter le principe de la légitimité en mode simple et efficace.

Acte 1
Thématique donnée : un barbecue déguisé. 
Règles établies : lorsqu’il y a un dress code, on suppose que l’ensemble des invités va jouer le jeu. Il y aura donc pléthore d’accoutrements hors norme → le hors-norme devient la norme. 
Actions que Bridget s’autorise à faire : venir en lapine sexy, collant résille et toute la panoplie. Elle est en confiance, avec tout de même une pointe de malaise au fond d’elle car elle sort du cadre de référence habituel, mais légitime eu égard le dress code.

Acte 2
Sauf que sa confiance et sa légitimité sont sapées en une nano seconde lorsqu’elle s’aperçoit qu’il y a erreur et qu’elle est la seule déguisée.
Le curseur de la norme bouge, elle passe dans le camp du « hors norme » : elle sent les regards réprobateurs, elle entend les soupirs dédaigneux, les moqueries. Elle a envie de disparaitre, rouge de honte.

Les trois causes de départ de l’absence de légitimité sont présentes :

  • ne pas se sentir à sa place
  • peur de ne pas être à la hauteur
  • crainte du regard des autres

C’est comme ça que certaines évitent purement et simplement de se mettre dans des situations qui pourraient potentiellement être embarrassantes. Car outre la honte astronomique que l’on ressent dans pareille situation, il y a aussi la thématique de la perfection et des attentes que l’on se fixe à l’égard de soi-même qui entrent en jeu.

Mais là c’est un autre sujet qui mérite un article à lui tout seul ! La suite d’ici quelques jours ici !

Trop de comparaisons tue la comparaison

Les individus ont une tendance naturelle intrinsèque à se comparer entre eux. C’est un instinct naturel qui nous permet d’appartenir à un groupe, de nous situer par rapport à celui-ci, de mesurer nos progrès, de prendre des décisions etc. (théorie de la comparaison sociale, Leon Festinger, années 50).

La comparaison est littéralement exacerbée avec les réseaux sociaux, où nous sommes en contact plus ou moins direct avec des gens que nous n’aurions jamais rencontré sans les réseaux. Nous entrons brutalement dans leur univers, dans leur richesse, dans leurs réussites… Nos propres résultats et succès nous semblent tout à coup complètement nases, insignifiants quand on les compare à ceux qui nous sont « supérieurs ».

Typiquement, en préparant un de mes workshops, j’avais dans l’idée de partager sur « les coulisses » de l’évènement, en montrant des photos de mon environnement de travail, des répétitions devant la caméra etc. Une fois sur le point de publier tout ça, je n’ai pas pu m’empêcher… Je me suis comparée « aux autres », aux YouTubeuses pro qui font des vidéos avec du matos de pro dans des environnements de rêve. Et tout à coup, mon bureau, même joli, mes écrans, ma ringlight et mon trépied m’ont paru d’une nullité absolue… Je ne me suis pas sentie légitime et je n’ai finalement rien publié. Ce qui est franchement trop bête parce que je suis sûre que des filles de ma communauté auraient trouvé ça super chouette de voir l’envers du décor !

C’est ce qu’on appelle ni plus ni moins de l’auto sabotage.

Le problème se pose quand, comme moi, on a une (grosse) tendance au perfectionnisme.
On se met la barre très haute, avec des critères de réussites qui supposent d’en baver pour y arriver. Tout ce que l’on « produit » doit être parfait. Et on préfère ne rien faire plutôt que sortir un truc qui relève de « l’à peu près ». Ce faisant, on procrastine.

Ca te parle ?? Certainement !

Reconversion et légitimité

Il y a fort à parier que tu te sois sentie un peu comme Bridget au moins une fois dans ta vie, notamment dans ta vie professionnelle.

Non ? T’es sûre ?!

En séance de découverte, la grande majorité des femmes que je rencontre doivent gérer un (gros) manque de légitimité dans leur reconversion, quelque fois même sans s’en rendre compte :

« Je n’arrive pas admettre que je me suis plantée dans mon orientation et que je dois tirer un trait sur 10 ans dans tel domaine. »

« Qu’est-ce qu’on va penser de moi quand je vais annoncer la direction que je donne à ma vie pro ? »

« Est-ce que je ne suis pas sur le point de faire une énorme bêtise ? »

« Qui voudra embaucher quelqu’un comme moi ? »

« J’ai l’impression que mon conjoint (ou autre) ne croit pas en ma capacité à rebondir. »

Toutes ces craintes, c’est cette foutue légitimité qui coince, la peur d’avoir honte et la honte d’avoir peur 🤯

Tout ça ensemble ça fait beaucoup d’émotions à manager, d’autant plus que souvent il y a d’autres problèmes qui se greffent. Genre les €€. #nerfdelaguerre

Des pistes pour retrouver sa légitimité en reconversion

Se reconnecter à la base

Es-tu en phases avec tes valeurs profondes ? Autrement dit, est-ce que tu te sens en accord avec toi-même quand tu te regardes dans une glace ?

Ensuite fais le point de tes réalisations pour te rendre compte du chemin déjà parcouru. Je t’invite à lister chaque chose qui t’a apporté de la joie, comme avoir enfin réactualisé ton CV ou avoir découvert une formation passionnante. Peu importe du moment que ça t’a fait du bien. Puis demande-toi pourquoi ça t’a fait du bien, quel besoin est-ce que ça comble en toi. C’est aussi un super moyen de rebooster la confiance en soi.

Ensuite, communique à propos de ces joies et fais-en part aux autres. Sans te vanter, sans te rabaisser. Parle des faits de manière concrète et explicite :

“j’ai participé à un salon sur la reconversion professionnelle pour la première fois, je suis rassurée car je ne suis pas la seule dans cette situation. Ça me donne beaucoup d’énergie et d’idées pour la suite !”

“j’ai décidé de prendre ma reconversion en main et je fais appel à un coach. Depuis, j’ai l’impression d’avoir regagné confiance en moi.”

[ Plus d’info sur cet exo, lire l’excellent livre de Chine Lanzmann Guide de l’auto coaching pour les femmes, 2017. ]

Questionner ses choix et les mettre en perspective

Fais la liste des grands choix qui ont modelé ta vie et la personne que tu es aujourd’hui. Pour ce faire, demande-toi si tu es à l’origine de ces choix ? ou au contraire les as-tu subis ? Qu’en penses-tu avec du recul ?

Ta reconversion pro fait que tu vas être amenée à faire des choix. Reste à savoir si tu les feras en toute conscience ou guidée par quelqu’un, seront-ils dictés par la peur, etc. ?

Se repositionner vis-à-vis des autres

Comment réagis-tu face aux critiques ? Fais le point sur les remarques et observations récurrentes qu’on te formule. Analyse-les : celles qui, avec du recul, sont fondées te donneront de très bonnes pistes d’amélioration. Les remarques infondées par contre…c’est le moment de faire entendre ta voix (et donc de repositionner le curseur de ta légitimité).

N’aies pas peur de demander de l’aide : c’est un signe de maturité que de savoir dire Help ! quand on en a besoin. Ça évite de s’enliser dans une situation difficile, de rester seule avec des décisions à prendre, des incompréhensions, des manques de compétences. Ce n’est pas confortable de demander de l’aide à quelqu’un, pourtant, c’est gage de proactivité.

Accepte les compliments : ne les minimise pas et ne les dénigre pas non plus ! En les acceptant, tu ouvres ton mental à des pensées beaucoup plus positives. Et en autorisant les autres à te valoriser, tu acceptes tout simplement ta propre valeur, et donc, ta légitimité 🎉

Au cas où tu aurais encore envie de dire « mais non j’ai rien fait de si extraordinaire, t’inquiète ça m’a pris 5 minutes » quand on te dit « whaou super taff ! » : en refusant un compliment, tu donnes l’impression de ne pas faire confiance à la personne qui te le dit.

Soyons honnêtes, les problèmes de légitimité mettent un certain temps à se résorber. En fait, il s’agit de reconstruire ton état d’esprit, en renforçant la confiance que tu as en toi. Mais aussi en faisant des choix, flippants, mais des choix quand même et en les implémentant dans ta vie en passant à l’action.

Maintenant à toi de jouer persévérer. Et tu sens que l’ampleur de la tâche est trop lourde pour toi. Ça tombe bien, Les Ascensionnelles sont là pour t’aider à clarifier ta situation et t’accompagner dans ta reconversion !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Marre de ne pas arriver à prendre de décisions ? Télécharge le guide gratuit de la prise de décisions pour (enfin) lancer ta reconversion professionnelle

Hello ! Moi c’est Marion !
Hello ! Moi c’est Marion !

J’accompagne les femmes qui veulent exercer un boulot qui a du sens, qui préserve leur équilibre de vie tout en leur permettant de gagner de l’argent à la fin du mois.

En savoir plus